Tome 1 : Amour et bottes de foin

  • Auteur : Valentine Stergann

  • Maison d'édition : Éditions Bookmark

  • Année : 2019

  • Genre : Romance contemporaine

  • Pages : 328

Résumé

Gabin est le rat des villes.

Parisien, bavard invétéré, il réalise de brillantes études de droit dans le but de devenir avocat. Lorsque son grand-père, qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années, lui propose de passer l'été dans sa ferme sur les Côtes anglaises, il y voit l'occasion de se la couler douce au bord de l'eau. Bien entendu, Paul Rossignol, récemment veuf et un peu bourru, lui a prévu un tout autre programme : traite des vaches, ramassage de légumes, sciage du bois...

Durant cet été plein de surprises, Gabin va faire la rencontre d'Isaac.

Isaac est le rat des champs.

Peu bavard et taciturne, le jeune homme travaille dans la ferme de Mr Rossignol depuis plusieurs années. Il ne voit pas l'arrivée de Gabin d'un bon œil et se retrouve très vite agacé par sa maladresse et son babillage incessant.

Même s'ils viennent de deux univers différents, Gabin et Isaac apprendront peu à peu à s'apprivoiser.

Tome 2 : Famille et boules de neige

  • Auteur : Valentine Stergann

  • Maison d'édition : Éditions Bookmark

  • Année : 2019

  • Genre : Romance contemporaine

  • Pages : 400

Résumé

Vivre d'amour et d'eau fraîche ?

Avouons-le, c'est parfaitement utopique !

Généralement, il y a toujours une embrouille pour vous tomber sur le coin de la figure.

Isaac et Gabin coulent des jours heureux au Trou de souris. Le jeune parisien attire chaque jour un peu plus de clients dans la boutique d'antiquités de Malone, tandis que l'agriculteur continue d'épauler Paul avec brio.

Noël approchant, la famille de Gabin choisit de lui faire une surprise dont il se serait bien passé. Le père, la mère et la sulfureuse Mamina débarquent à la ferme avec leurs grands sabots. Quant à Isaac, c'est son frère aîné, homophobe de surcroît, qui se décide à lui rendre visite.

Qui a dit qu'il n'y a rien de mieux que les fêtes de Noël en famille ?

Tome 3 : Ville-Lumière et noces de lilas

  • Auteur : Valentine Stergann

  • Maison d'édition : Éditions Bookmark

  • Année : 2020

  • Genre : Romance contemporaine

  • Pages : 356

Résumé

Gabin va bien.

Du moins, c’est ce qu’il s’efforce de faire croire à sa psy depuis trois mois.

S’il a choisi de rester à Paris, auprès de sa famille, c’était pour se reconstruire. Pourtant, même Blanche et Léonard, ses meilleurs amis, ne parviennent pas à retrouver le Gabin d’antan, celui qui parlait à tort et à travers ou blaguait dès que l’occasion se présentait. Le jeune Rossignol a perdu de sa gouaille et passe plus de temps à comater au fond de son lit qu’à parcourir les avenues de la capitale. Si son père s’inquiète, c’est surtout Isaac, resté à Mousehole, qui panique à l’idée que son bavard préféré ne revienne jamais en Angleterre.

Il faut trouver une solution !

Avec Pépère des Cornouailles comme acolyte, il décide d’abandonner la ferme pendant un mois pour rejoindre Gabin en France.

Objectif : reconquête !

Malheureusement, comme la vie n’est pas un long fleuve tranquille, les retrouvailles sont loin d’être à la hauteur des espérances des deux tourtereaux. Au rythme de la Ville lumière, les sentiments de Gabin et Isaac seront mis à dure épreuve. Parviendront-ils à couler des jours heureux au trou de souris ?

Mon avis

Dans le premier tome, on se retrouve avec Gabin, parisien fraîchement débarqué dans la cambrousse anglaise pour rendre visite à son grand-père perdu de vue depuis quelques années. Il va y faire la rencontre d’Isaac, jeune fermier un peu rustre qui travaille pour ledit GP. Débute alors une amitié (même si ça écorche les oreilles du solitaire Isaac de l’avouer) qui, petit à petit, se transforme en quelque chose de plus profond...

Comme pour la mer à boire que j’avais lu cet été, la plume de Valentine Stergann est fluide et agréable. Les pensées de Gabin sont amusantes puisque ce citadin va devoir apprendre à vivre à la campagne et se retrouve dans des situations qu’il n’aurait jamais pu imaginer. Si au début du roman, il râle beaucoup, tout doucement, il finit néanmoins par apprivoiser aussi bien les vaches dont il s’occupe qu’Isaac lui-même. J’ai beaucoup aimé le développement relationnel entre les deux Love Interests, mais surtout celui entre Gabin et Paul (le grand-père). On sent que la présence du petit-fils fait plaisir à l’aîné, même si, à l’instar de son employé, il ne le montre pas forcément. Heureusement, Gabin est la pour parler à la place des deux ronchons avec qui il passe ses journées.


On continue avec le tome 2. Déjà, j’aimerais souligner la beauté de la couverture. La première était déjà magnifique, mais les couleurs de celle-ci sont tellement douces que c’est un véritable coup de foudre matériel. Donc. Dans ce second tome, on poursuit avec notre petit couple, Gabin et Isaac, qui s’apprête à fêter Noël en petit comité. Manque de chance, la famille de Gabin, ainsi que le frère homophobe d’Isaac, surprennent tout le monde avec leur venue à Mouse hole. Si les premiers mois de leur relation était donc idyllique, ce n’est plus le cas avec cette surprise. Non-dits et attentes mettent leurs sentiments à rude épreuve tout au long des chapitres.


Comme le premier tome, la plume de l’auteure est géniale et on se laisse glisser dans la tête de Gabin sans souci. Il y a toujours une petite d’humour qui fait plaisir et quelques discussions adorables entre la famille de Gabin et lui. La où j’ai un peu tiqué, c’est que je n’ai pas pu m’empêcher de trouver que leur relation était un chouïa toxique par moment. La façon dont ils se parlent l’un à l’autre les jours difficiles m’a parfois surprise (même si j’en comprends les raisons), et j’ai terminé ce tome avec plus de réticence que pour le premier. Mais c’est justifié car malgré l’amour que les deux jeunes hommes se portent, on sent où l’auteure nous emmène pour le troisième tome, qui sera encore plus sombre que cette suite.


Tome 3 : à venir.